RSS

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Etudiant en art et ethnologie, rêveur et grand amateur de surfaces libres.

À tout les visiteurs !

Je m'intéresse particulièrement aux sujets politiques qu'ils soient sensibles ou non, je ne suis affilié à aucun groupe politique. Néanmoins je ne suis pas apolitique car je pense que chaque être humain est politique.

Les articles et documentaires que je partage ici posent des questions mais ne reflètent pas nécessairement mon point de vue dans sa totalité sauf si je suis l'auteur du document partagé.

J'ai créé cette plateforme afin de mettre en avant un certain type de contenu, d'informations qui me semblent pertinentes et je vous encourage à faire le tri à votre guise.

Le débat est ouvert !

Bonne visite !

PS : Vous pouvez aussi me retrouver sur http://99lefanzine.com/

Crise Financière mondiale : tout va très bien !


Article d'agoravox

La crise est finie (ironie bien sûr)
Il n’y aura pas de double dip récession (nouveau plongeon de crise).

2007-2008 est loin.
Ce sont les informations que véhiculaient les marchés financiers internationaux tout au long du mois de septembre.
Finalement, tout allait bien.
En 48 heures, quelques informations troublantes viennent de changer le ton de cette musique euphorique.
En premier lieu, le gouvernement américain vient d’annoncer qu’il rachetait les déficits des Crédit Unions menacés par la faillite. Les Crédit Unions aux Etats-Unis ne sont pas aussi puissants relativement à l’économie que ne le sont les Caisses d’Epargne en France, en Allemagne et en Italie.
Cependant les Crédit Unions américains sont un secteur de banque quasi-mutualiste très puissant.
La raison de leur quasi-faillite ?
Les subprimes !
Ah bon ? Pourtant on croyait que la crise financière était finie...

Eh bien, non !
Pourtant on croyait que même si la finance se portait moyennement bien les subprimes ne jouaient plus aucun rôle dans cette débâcle.

Eh bien si !

Les fantômes ressurgissent et l’administration Obama et le Secretary Geitner sont obligés de donner 30 milliards de dollars à ces banques pour éviter un deuxième, ou troisième ou quatrième [on ne sait plus très bien] krach bancaire.
Le montage est classique, le Trésor américain ne va pas donner d’argent, il va le perdre. Il va garantir des obligations de ces Crédit Unions avec la quasi-certitude que ces obligations ne seront jamais honorées et donc que le gouvernement sera appelé en garantie et devra couvrir.
 D’autres opérations de prise de contrôle des Crédit Unions par le gouvernement US aboutissent à ce qu’aujourd’hui le gouvernement possède 70% des avoirs de ces banques. Un chiffre inédit même sous l’administration Roosevelt dans les années 30-40 lors de la grande dépression.
Le même jour le gouvernement américain a annoncé qu’il dépenserait immédiatement 50 milliards de dollars supplémentaires (en plus de 30 milliards de dollars précités) pour couvrir les pertes dues aux subprimes et qui ont été subies par des banques aujourd’hui en faillite
La deuxième nouvelle, annoncée par le Wall Street Journal est digne d’un roman policier. On a appris que les 16 pays de l’Eurogroupe avaient créé un comité ultra secret (sic). Tellement secret que son nom est Le groupe qui n’existe pas !

Le problème avec les groupes qui n’existent pas et que justement ils n’existent pas.
Tout le monde se souvient de la Zone 51 (Area 51) censée abriter des extra-terrestres aux États-Unis. La base était tellement secrète que même le Président et le Congrès avaient oublie qu’elle existait. Seuls quelques obscurs fonctionnaires s’en souvenaient.
Dans le cas du groupe sans existence de l’Eurogroupe… (Ouf !) Il s’agit d’un comité créé deux mois après l’effondrement de Lehman Brothers en 2008.
Le but de ce comité était de secrètement (on l’avait compris) mettre en œuvre toutes les précautions possibles pour éviter qu’un des 16 pays soit ruiné si une spéculation le menaçait. La stratégie était celle de l’union qui est censée faire la force.
Cependant des documents internes montrent que les divisions au sien de ce comité n’ont rien empêché mais au contraire ont précipité la quasi-disparition de l’Euro au premier semestre 2010.
La raison ? Des divisions irréconciliables entre les pays membres du comité secret aboutissant aux coups violents portés par les Hedge Funds et marchés financiers contre la Grèce, le Portugal, l’Irlande, l’Espagne, l’Italie et même la France et l’Allemagne
Cela montre au moins deux choses.
La crise de l’Euro fut gravissime malgré les déclarations apaisantes et édulcorées dispensées alors. Puisqu’on prétend que la crise est finie, pourquoi de tels comités secrets prolifèrent-ils pour lutter contre un danger supposé disparu ?
La troisième nouvelle est la dénégation par la Securities and Exchange Commission, de l’existence d’une demande faite par une société chinoise de créer sur le sol américain une agence de notation d’obligations et de bons du Trésor.
Une telle dénégation signifie tout simplement en langage diplomatique et financier que le processus de création d’une agence de notation d’obligations et de bons du Trésor est en train d’aboutir.
Tout cela est bien normal car les agences américaines (Standards and Poors, PIMCO, Moody) ou française (Fitch) sont partout et notent financièrement les sociétés du monde entier et les gouvernements du monde entier (notation des Bons du Trésor et autres véhicules financiers). On ne voit pas pourquoi les Chinois n’auraient pas le droit de le faire
Ou cela se corse, cela veut dire que les Chinois vont pouvoir entre autres noter (ou diffuser leurs commentaires) sur le sol US (avec l’écho et l’ampleur médiatique de Wall Street et des médias américains) les Bons du Trésor US dont ils sont les plus grands détenteurs à l’étranger. Cela veut dire qu’ils pourront indirectement affecter les prix des valeurs qu’ils possèdent en les notant.
D’aucuns trouvent cela inquiétant.
D’autres leur répondent que cela n’est jamais que ce qui est pratiqué par les pays occidentaux dont les États-Unis depuis 50 ans.
En tout cas, la volatilité qui risque de s’ensuivre ne manquera pas d’agiter les marchés.
Oui, finalement, la crise est terminée !
C’est certifié par le Comité Secret qui n’existe pas.

On peut donc le croire.
2
  1. alex le bidouilleur

    30 septembre 2010 à 17:52

    coucou je trouve un peu gros
    l'affaire de greenpeace, mais si c'est vrai c'est chaud

  1. Lywest

    30 septembre 2010 à 20:23

    Pour Greenpeace c'est véridique, regarde je t'ai même sorti l'article si tu veux voir, c'est du journal libération ( http://www.liberation.fr/economie/0101277398-greenpeace-infiltre-chez-bp-amoco ) c'est la version soft lol

Surface Libre ?

Un liquide dans un récipient, en prend toujours la forme, il n’a donc pas de forme propre.
Lorsqu’il est au repos, sa surface est toujours plane et horizontale : on dit qu’il a une surface libre.
Mais là n'est pas la question...